Cunnilingus: Rapports bucco-génitaux

Couple Engaging in Cunnilingus (20K)
From the book "Sex for One: The Joy of Selfloving" by Betty Dodson.
Copyright 1987, 1983, 1974 By Betty Dodson.

 

Le cunnilingus est peut-être la plus agréable forme sexuelle qu'un partenaire puisse engager. Rien ne peut être comparé à la sensation d'une langue chaude et humide glissant de part et d'autre de la vulve et du clitoris d'une femme. Exceptée la masturbation, les rapports bucco-génitaux aboutissent probablement à plus d'orgasmes féminins que n'importe quelle autre pratique sexuelle.

Les jeunes filles sont sensées être très soignées et propres. Les garçons peuvent sortir et se salir, mais les filles doivent garder leurs habits et elles-mêmes propres, et toujours être attirantes. Cela est moins vrai qu'il y a 20 ans, mais il y a encore beaucoup de femmes qui pensent qu'elles doivent rester propres même lorsqu'elles s'engagent dans des activités physiques, à la maison ou à l'extérieur. Beaucoup de femmes pensent que les gens ne devraient pas les voir transpirer. On apprend aux filles à toujours être belles et sentir bon. A ce sujet il y a beaucoup de stigmatisations négatives relatives à l' "hygiène féminine". Particulièrement aux Etats-Unis, la publicité pour des produits d'hygiène intime a conduit les gens à croire que toute odeur ou liquide provenant du corps humain est mauvais, alors que ce n'est pas vrai. Ces pratiques et croyances créent une barrière quant aux rapports bucco-génitaux pour beaucoup de femmes puisque leurs parties génitales produisent de l'humidité et une odeur spéciale. Il n'est alors pas surprenant que beaucoup de femmes pensent que leurs parties génitales soient sales et malodorantes alors qu'en réalité elles sont parfaitement normales et en bonne santé.

Si une femme permet la stimulation orale de ses organes génitaux, elle doit d'abord accepter ses fonctions corporelles normales. Sa vulve est humide parce que son vagin et sa vulve sont en constant nettoyage. Commençant à la puberté, le vagin se nettoie de lui-même en produisant un flux de couleur clair à blanchâtre ayant un consistance faible à gluante. Ce flux acide contrôle les mauvaises bactéries pour aider à prévenir une infection. Une femme peut être excitée et avoir une humidité vaginale accrue sans savoir qu'elle est excitée, mais seulement se sentir mouillée. De plus, les femmes produisent leur propre odeur, une signature chimique qui n'indique pas seulement qui elles sont en tant qu'individu, mais aussi leur état sexuel et reproductif actuel. Bien que notre nez puisse avoir perdu la capacité de détecter ces odeurs à grande distance, j'ai lu que les hommes deviennent excités lorsqu'ils y sont exposés. En réalité, une vulve "propre" est une vulve en mauvaise santé, une vulve humide avec sa propre odeur en est une en bonne santé.

Il se peut que parfois la vulve ait une odeur ou un goût déplaisant. Il se peut qu'il s'agisse de l'humidité normale du vagin accumulée dans les replis de la vulve comme étant le résultat d'un manque de circulation de l'air autour des parties génitales, empêchant l'évaporation d'un excès d'humidité. Etant donné que les bactéries aiment les endroits humides, elles peuvent se reproduire rapidement, ce qui a pour conséquence une forte odeur et peut-être de même pour le goût. Les bactéries causent l'odeur, et non l'humidité du vagin. Etant donné que les femmes d'aujourd'hui portent généralement des vêtements qui empêchent la circulation de l'air autour de leurs parties génitales, il est souvent nécessaire pour une femme de laver ses parties génitales avant de pratiquer des rapports buccaux-génitaux. Cela vaut aussi pour les hommes, ainsi une douche ou un bain avant les rapports sexuels est souvent une bonne idée, surtout si l'un des partenaires ne s'est pas lavé depuis plusieurs heures. Certains hommes et femmes apprécient cependant une forte odeur de vulve, c'est une affaire de goût personnel.

Si une femme sent que ses parties génitales ont une mauvaise odeur ou un mauvais goût, elle devrait demander à son partenaire ce qu'il en pense. Il peut apprécier cette odeur qu'elle trouve désagréable. Si les parties génitales d'une femme sentent vraiment mauvais, ce peut être un signe d'infection. J'ai lu que le partenaire d'une femme peut savoir, avant même qu'elle ne le sache, qu'elle développe une infection. Si une femme sait ou sent que ses parties génitales ont une odeur forte ou dégoûtante, elle devrait demander conseil à un médecin. L'odeur "de poisson" souvent prise en plaisanterie n'est pas forcément un signe de bonne santé.

Peut-être que la meilleure façon pour une femme de pouvoir accepter et apprendre l'odeur et le goût normaux de ses parties génitales est de sentir et goûter ses doigts pendant la masturbation. La flore génitale d'une femme changera avec son état menstruel, le degré d'excitation sexuelle, et dépendra de son régime alimentaire. Si une femme fait cela chaque jour, elle reconnaîtra mieux sa santé générale. Si une femme connaît son odeur et son goût normal, une rapide vérification lui indiquera si elle a besoin de se laver avant un rapport bucco-génital, ou de chercher un traitement médical.

Certains couples trouvent que l'ornement ou un pubis rasé facilite le cunnilingus. Certaines femmes rapportent qu'elles trouvent le cunnilingus plus agréable et l'hygiène intime plus facile lorsqu'elles sont rasées de près. Certains couples préfèrent un pubis poilu. Le rasage et l'ornemant du pubis est une affaire de choix personnel, pas une exigence pour pratiquer le cunnilingus.

Contrairement aux croyances populaires, et à l'attente de beaucoup de femmes, le cunnilingus n'est pas une aptitude naturelle avec laquelle chaque personne est née. Le cunnilingus est une technique à laquelle il faut d'abord s'initier. Si vous ne prenez pas le temps d'enseigner ou d'apprendre cette technique, vous n'apprécierez jamais pleinement tous ses bénéfices. Chaque femme est différente, alors peu importe l'aptitude que quelqu'un a à donner du plaisir à une femme, il aura à réapprendre à nouveau sa technique s'il change de partenaire. Les femmes ne peuvent pas comparer à la lettre car elles n'ont jamais les mêmes préférences et aversions. Il y a des raisons physiques et psychologiques à cela. Bien que tout le monde voudrait lire un "Guide du Comment-Faire" détaillé, on ne peut créer un tel livre qui serait exact pour toutes les femmes. Tout au plus, on peut donner des idées et des conseils de base. Trouver et lire des explications de femmes ayant déjà expérimenté cette pratique est peut-être la meilleure façon d'avoir de nouvelles idées, mais votre compagne est la seule personne qui puisse vous dire ce qu'elle aime.

La communication est très importante pour qu'un cunnilingus soit agréable. Une femme doit guider son ami de la même façon qu'elle guiderait une personne aveugle pour conduire une voiture dans une rue animée en ville, avec beaucoup de détails et des instructions précises. Tandis que les femmes se sentent souvent mal à l'aise pour donner des ordres relatifs au sexe, elles ont besoin d'être "instructrices d'entraînement" sexuel si elles espèrent avoir ce qu'elles veulent et ce dont elles ont besoin au lit. Les directives peuvent venir au moyen d'instructions verbales, de sons auditifs, d'une gestuelle des mains, et de mouvements du corps. Si quelque chose est bon, dites "Oui", si quelque chose ne l'est pas, dites lui quoi faire. Toujours être positif. Prenez la tête de votre partenaire avec vos mains et guidez sa bouche là où vous voulez qu'elle aille. Si vous voulez qu'il ne change pas de position, enveloppez-le de vos jambes et tenez son corps en place. Bien que les femmes aient peur de faire fuir leur partenaire en étant exigeantes au lit, elles peuvent aussi le perdre si elles sont totallement passives aux efforts de leur ami. La personne pratiquant le cunnilingus devrait regarder le visage de son partenaire et ses yeux en tant qu'instructions, lui demander si elle aime ce qu'elle fait. Les femmes devraient être sincères avec leur partenaire, et ne jamais simuler le plaisir ou l'orgasme.

Illustration by Mia Jennings
Illustration by Mia Jennings

Bien que le cunnilingus ou "l'amour oral" puisse continuer sur des périodes de temps prolongées, les deux partenaires ont besoin de trouver une position confortable pour être dans l'action. Pour certains couples, le sexe oral est la seule forme d'activité sexuelle dont ils s'occupent ensemble, ainsi, trouver une position confortable est très important. La meilleure est celle dans laquelle le bénéficiaire est en position dominante, c'est à dire, agenouillé ou couché sur leur partenaire. Cela leur donne plus de liberté de mouvement et de contrôle. De façon idéale, les deux partenaires sont pleinement relaxés durant le cunnilingus. Si l'un ou les deux partenaires se sentent mal à l'aise, cela devient plus une corvée qu'un plaisir. Vous ne voulez pas que la personne pratiquant le cunnilingus ait le cou douloureux ou rigide, maintenant leur bouche sur la vulve et vous ne voulez pas que la femme soit fatiguée de tenir son corps durant de longs moments. Alors prenez du temps pour trouver une position confortable avant de réellement commencer. Votre santé, âge, poids, et souplesse détermineront quelle(s) position(s) sera(seront) la ou les meilleures pour vous. En utilisant une position fantaisiste, vous ne gagnerez rien si vous vous fatiguez ou si vos muscles se raidissent et s'endolorissent.

Some positions to consider:

  • Il se peut que la femme veuille s'agenouiller sur le visage de son partenaire, rabaissant sa vulve sur sa bouche. Elle peut être tournée soit vers soit dos aux pieds de son partenaire. La position qui marche le mieux dépendra de l'angle de sa vulve et de l'angle de la bouche de son partenaire. Vous pouvez placer un coussin sous la tête de la personne pratiquant le cunnilingus, pour l'élever au niveau de la vulve de la femme. Vous pouvez aussi bien placer un gros coussin mou qu'un édrededon ou une couette pliée sous le corps de la femme de sorte à ce qu'elle puisse y reposer tout son poids tout en gardant son pelvis relevé. Pour des séances prolongées, vous ne voulez pas que l'un de vous supporte une partie du poids de son propre corps.
  • La femme peut aussi se coucher sous son partenaire qui est allongée sur elle ou agenouillé sur elle, de la tête aux pieds.
  • Il se peut que la femme veuille s'allonger sur le lit avec les jambes rabaissées sur le rebord. Son partenaire s'agenouille alors sur le sol entre ses jambes. Des coussins peuvent être placés sous les genoux et/ou la poitrine de la personne agenouillée. Il se peut que la femme veuille placer un coussin sous ses hanches pour les élever à la hauteur de la bouche.
  • Certains couples aiment à s'allonger côte à côte, plaçant chancun leur tête sur les cuisses de l'autre.
  • D'autres couples peuvent avoir besoin de s'allonger sur le côté sur le sol, en angles droits, formant un "T", l'acteur reposant sa tête sur l'intérieur de la cuisse de la femme. Il se peut que celle-ci ait besoin de reposer sa jambe sur deux coussins. La personne pratiquant le cunnilingus peut se coucher soit face à la femme soit dans son dos.
  • Bien sûr il y a toujours la position traditionnelle dans laquelle la femme est couchée sur le dos, les jambes écartées, son partenaire reposant entre ses jambes. Les coussins peuvent être placés sous la tête de la femme pour l'élever afin qu'elle puisse observer son partenaire, ou sous ses hanches. La personne pratiquant le cunnilingus peut aussi faire reposer sa poitrine sur un coussin si besoin est.

Les techniques actuelles employées varient d'un couple à l'autre. La sensibilité de la vulve et du clitoris d'une femme déterminera quel type de stimulation elle aime et auquel elle sera le plus sensible. Certaines femmes aiment un contact lent et doux tandis que d'autres préfèrent un contact vigoureux et rapide. La structure de ses organes génitaux déterminera ce qui est possible. Une femme avec des lèvres internes bien développées peut aimer qu'on les suce, une femme avec des lèvres petites ou absentes ne pourra pas en faire l'expérience. Si une femme a un gros clitoris, son partenaire pourra le sucer comme un petit pénis. Si une femme a un clitoris petit ou caché, son partenaire pourra seulement en faire le tour. Si elle sait déjà ce qu'elle aime, écoutez ses instructions. Si elle n'a jamais connu le cunnilingus, ou du moins qu'une séance agréable, une expérimentation lente est de à préférer en premier lieu. Même les couples qui s'accordent l'un à l'autre peuvent parfois vouloir essayer de nouvelles méthodes. Quand vous expérimentez, essayez de bouger votre langue sur la vulve de toutes les manières imaginables. Il y a beaucoup de façons, et il n'y a qu'une manière de découvrir ce qui marchera le mieux pour elle ; l'essai et les erreurs. Cependant il y a un point important, à moins que vous ne soyiez déterminé à la taquiner, gardez votre rythme et intensité une fois que vous avez commencé à l'approcher de l'orgasme. Rien ne contrarie plus une femme durant le cunnilingus que d'avoir un partenaire qui casse son rythme ou s'égare hors du point précis, lorsqu'elle est à deux doigts de l'orgasme.

Si les deux partenaires sont pleinement détendus dans une position confortable, il se peut que vous ne puissiez pas écarter les lèvres externes pour atteindre l'endroit voulu en utilisant vos mains ; vous aurez donc besoin d'enfouir votre visage dans sa vulve, pour trouver son clitoris et ses petites lèvres avec vos lèvres et la langue. Si les jambes de la femme sont écartées, sa vulve s'ouvrira automatiquement.

Etant donné que votre langue peut se fatiguer, soyez sûr d'utiliser aussi bien les lèvres que la langue pour caresser et sucer en alternance. Si vous étendez entièrement votre langue, et que vous ne vous en servez pas à cela, votre langue sera bientôt fatiguée. Il est mieux de mettre votre bouche aussi près que possible de son clitoris et de ses lèvres. Faites de petits coups avec votre langue sortant juste de votre bouche.

Une femme peut aimer l'introduction de votre langue dans son vagin et la stimulation de ses parois vaginales. Il se peut que vous ne puissiez pas introduire votre langue très loin, mais habituellement, la partie la plus sensible est de toute façon l'entrée. qui apprécient l'introduction d'un ou plusieurs doigts dans leur vagin et que vous stimulez ses parois vaginales, et peut-être son Point-G, pendant que vous sucer son clitoris. Certaines femmes apprécieront l'introduction d'un ou plusieurs doigts lubrifiés dans leur anus et/ou que vous le lui massiez.

Vous pouvez aussi inclure l'utilisation d'un godemiché ou vibro-masseur. Il est possible qu'une femme aime le sentiment d'être emplie en même temps que d'être oralement stimulée. Un vribro-masseur peut rendre l'orgasme possible durant le cunnilingus quand les autres manières ne fonctionnent pas. Bien que le vibro-masseur seul peut amener à l'orgasme, la combinaison peut être plus plaisante et avoir pour résultat un orgasme plus intense.

Certains couples aiment pratiquer le "69" ou "Yin/Yang" lors des rapports bucco-génitaux. Ces termes éludent d'eux-mêmes cette pratique, moyen par lequel les deux partenaires se stimulent l'un l'autre en même temps. Certains couples trouvent cela très agréable, nourrissant le réveil sexuel et l'orgasme l'un à l'autre. D'autres trouvent qu'ils ne peuvent pas se concentrer sur ce qu'ils font à leur partenaire, et ainsi entraînés par leur propre plaisir, ils oublient de stimuler leur partenaire. D'autres encore sont si impliqués dans ce qu'ils font qu'ils ne peuvent avoir d'orgasme. Alors une fois de plus, il faut y aller à tatons pour savoir quelles positions conviennent à vous et votre partenaire.

Technique Recommandée par des Visiteurs

J'ai une technique pour le cunnilingus que je trouve indiscutable. Je suis un paraplégique de 38 ans et je trouve que pour moi et ma partenaire, la position la plus confortable est qu'elle soit couchée sur le dos les jambes écartées, et je m'assoie près de sa taille, me penche sur ses hanches et met ma tête entre ses jambes. De cette façon, quand elle se met à vraiment pousser et bouger ses hanches, je suis au-dessus d'elle et peux garder le contact avec sa vulve. Par ce moyen je ne perds pas mon rythme.

Bien que dans cette position j'introduis un ou deux doigts dans son vagin vers les parois supérieures en revenant sur le point G, presque jusqu'au col de l'utérus. Il y a un point plat et lisse juste avant le col de l'utérus que j'appelle le point OMG (OH MY GOD SPOT). Il y aura parfois un petit appendice de peau ou une petite protubérance à cet endroit. Je chatouille ce point tandis que je m'occupe de son clitoris. Avec mon autre main libre, je joue avec sa poitrine et ses mamelons. En gardant toujours le même rythme avec la bouche et les deux mains. Cela demande un peu de pratique, mais les résultats sont incroyables. Mes partenaires ont eu rapidement et intensément de multiples orgasmes. Habituellement, je m'arrête au bout d'une demi heure à une heure parce que le clitoris devient trop sensible et/ou elle a besoin de reprendre son souffle. Vous pouvez aussi tourner autour du col de l'utérus pour ne pas sur-stimuler le point OMG.